Impressions récit de course TB0 2012

glanné sur la toile, ce joli récit...

Trail des Balcons de l’Obiou

 

1er juillet 2012 //

Nous y voilà, je n’aurai plus le temps de faire un trail cet été alors c’est "ma grande course" de l’année. Un 33km/D+1850 (qui en fait 35 en fait).


Grandiose, sublime, magique, fantastique, admirable, voilà ce que j’ai pensé au point culminant du trail des Balcons de l’Obiou (38) (Bonnet de Calvin 1932m) en admirant le paysage sur 360° qui s’étend à plus de 50km de visi. En effet, ce trail vaut le coup pour 
1° la variété de ses environnements (bitumes, alpages, forêt, pierriers, et même un petit bout de via ferrata !)
2° ses paysages
3° l’accueil chaleureux des riverains et des bénévoles
4° les NOMBREUX points de ravito
5° l’excellent balisage 

Pour les paysages, voir le diaporama du site (http://courir-entrieves.e-monsite.com/), mais imaginer avec grisailles, nuages bas, brumes, vent (au moins force 5 sur les crètes) et juste assez de pluie pour rendre les pierres glissantes ! Conditions dantesques pour un 1er juillet !
L’ironie, c’est que 3 jours avant j’avais fait une petite folie de retester ma VMA 1) par 32° 2) en plein cagnard 3) à 13h, à jeun ! Terrible ! mais au moins ça m’a fait une indication dans les conditions les pires... (15,5km/h alors que je l’avais testée à 16,5 il y a qques mois) mais il n’y a pas eu cette chaleur aujourd’hui... 

Revenons à la course : 
82 inscrits, 77 arrivants, très bon niveau (le 1er en 3h35 : à ce temps j’en n’étais qu’au 24e km !!) 

En tant que novice du trail, c’est la plus longue distance que j’ai jamais parcourue et je pense que je n’irai pas plus haut cette année. L’an prochain seulement, je tenterai un 50... 

Hélas malgré le très bon balisage, je me suis perdu au 18e km ds les alpages ! Plus personne devant moi : "cool je suis premier !" "Mais où sont les points verts ???" Aïe, le gars que je suivais est là-bas sur l’autre sentier !!! Résultat : environ 400m de trop, plus de 3 minutes de perdues. Bon ça n’aurait pas changé grand chose, sur 4h46, 46e... Je n’ai pas rempli le contrat d’être ds la 1ère moitié mais je suis au moins rentré sans bobo hormis les courbatures et ongles noirs habituels... Le vent violent refroidissait terriblement les jambes ! J’ai été témoin de bcp de crampes parmi les concurrents. J’ai l’impression que beaucoup ont été ralentis plus par "casse" que par leur manque de niveau . Moi même j’ai eu très peur par une douleur au tendon d’Achille mais qui s’est résorbée rapidement par une prise de boisson plus fréquente.. 

Selon mes prévisions j’avais prévu 4h37 mais j’avais négligé les passages très délicats qui ont ralenti mon allure en descente (pierres roulantes), la pluie (glissades) et les passages aériens avec escalade.
En plus, au-dessus de 1800m j’ai remarqué que ma fréquence de respiration est vraiment supérieure, j’hyperventilais comme un phoque en marchant arquebouté sur mes bâtons, alors que ma FC n’était qu’au seuil ... 

J’en tiendrai compte la prochaine fois.
Je découpe le parcours en tronçons de 1000m, calcule les pentes en %, y affecte mes vitesses prévues. Ca me permet de contrôler mes temps de passages avec ma montre GPS tous les 1000m si je "tiens le rythme" (voir fichier joint, mais les résultats sont faussés après le KM18 à cause de mon erreur de parcours) 

Voilà donc sans conteste la plus belle course de l’année pour moi malgré mes résultats mitigés et une météo défavorable. 
Ce qui est cool ce que mes impressions sur les courses vont en s’améliorant plus j’avance dans ma saison !!!
Pourvu que ça dure... 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×